Si la mort des paras belges au Rwanda le 7 avril 1994 semble aujourd’hui fort loin, ces faits dramatiques ont pourtant traumatisé la Belgique.

Le 6 avril 1994, le génocide rwandais était déclenché. Il a fait près d’un million de morts en trois mois parmi les tutsis et les hutus. Le lendemain, a eu lieu l’assassinat de dix casques bleus belges à Kigali. Aujourd’hui, je participe aux manifestations d’hommage et du souvenir organisées dans le cadre de la Journée des Vétérans. Je reste en effet très attaché au devoir de mémoire, à la vigilance et à la citoyenneté. En 2004, alors que j’étais Ministre de la Défense, j’ai fait construire un mémorial composé de dix stèles dans le jardin de la maison où nos dix militaires ont été tués. Une onzième pierre rend hommage à toutes les victimes des autres génocides. Se remémorer, sans oublier d’être attentif au présent, contribuera, je l’espère, à éviter de nouveaux drames.

 

para 7 avril

 

 

One thought on “Si la mort des paras belges au Rwanda le 7 avril 1994 semble aujourd’hui fort loin, ces faits dramatiques ont pourtant traumatisé la Belgique.

  1. Monsieur Flahaut,
    Douloureux souvenirs en effet…
    Merci encore pour votre implication et vos attentions à l’ égard des familles. Vous avez fait en sorte que l’ histoire soit reconnue et avec l’ espoir ultime que tels actes ne se reproduisent pas. Merci pour tout. Merci pour eux. Merci pour nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *