Le comportement de Théo Francken : s’indigner et dénoncer, encore et toujours…

Comment ne pas s’indigner et dénoncer, encore et toujours, le désolant spectacle des rafles de migrants accompagnées de nouvelles déclarations aussi inacceptables que choquantes de la part du Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, tout comme du Ministre-Président flamand, Geert Bourgeois ?

Je réaffirme haut et fort les valeurs qui m’animent et alimentent mon combat politique au quotidien.  La solidarité avec des personnes qui souffrent reste notre devoir de citoyens du monde. J’aime à me comporter comme un humain respectueux de ses semblables, d’autres ont manifestement fait un tout autre choix !

La Belgique est un pays reconnu sur la scène internationale. A l’heure où le rejet et l’exclusion font rage en Europe comme ailleurs, les chefs d’Etat et de Gouvernement du monde entier sont réunis à New York pour l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies. Alors que Theo Francken se vante de faire le « nettoyage », surfant sur une sémantique abjecte, la Belgique espère obtenir un siège au Conseil de Sécurité. Mais quelle crédibilité notre pays peut-il encore avoir aux yeux des dirigeants du monde, rassemblés au chevet de notre planète détruite par des conflits en différents endroits ?

J’invite dès lors le Gouvernement tout comme le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à se saisir de la question et à interpeler le Gouvernement fédéral. Nos institutions publiques ne peuvent tolérer ces prises de positions de personnes qui représentent officiellement la Belgique dans cette enceinte internationale qui a vu le jour – fut-il utile de le rappeler – dans la foulée d’une des pages les plus sombres de notre histoire.

 

 

André Flahaut

Ministre d’Etat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *