Communiqué de presse : Extrême gravité des événements du centre Fedasil de Jodoigne

Après les rafles de migrants au Parc Maximilien, après la collaboration avec le régime soudanais, après la détention au centre fermé de Steenokkerzeel d’un professeur marocain invité par l’ULB, les faits qui se sont produits durant la matinée au centre Fedasil de Jodoigne s’avèrent d’une particulière gravité.

Les violences subies par une famille tchétchène venue chercher asile dans notre pays sont inacceptables et indignes d’une démocratie. Une fois de plus, nous assistons à un complet déni d’humanité visant les plus précaires et vulnérables. Aucune reconduite à la frontière, aucun arrêté d’expulsion, ne saurait justifier l’acharnement dont cette famille a fait l’objet. Tout cela nous rappelle une époque qu’on espérait ne plus jamais revoir.

Nous assistons à une véritable chasse aux étrangers, réfugiés et migrants. Cette mentalité est d’autant plus nauséabonde lorsqu’elle émane des services de l’État. Le comportement et les discours de Théo Francken, de même que l’arsenal législatif voté à son initiative, y sont pour beaucoup. Sur cette base, certains se sentent justifiés à fouler aux pieds les droits humains ; à malmener les étrangers présents sur notre sol ; à menotter les parents sous le regard apeuré des enfants. Tout cela est insupportable.

C’est pourquoi j’invite les femmes et les hommes politiques de gauche comme de droite à se saisir de cette problématique et à interpeller, aussi vite que possible, le Gouvernement quant aux conséquences désastreuses de la politique menée par Théo Francken. Une question de confiance mérite, dès à présent, d’être posée, de même qu’une enquête doit être ouverte au Comité P.

Ceci étant, j’aimerais saluer l’action courageuse des services du centre Fedasil de Jodoigne et ceux de la police locale qui, dans la mesure de leurs moyens, ont tâché de défendre les principes fondamentaux de notre démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *