Ras le bol des nouveautés et autres fantaisies administratives qui pénalisent les citoyens !

Notre ministre des Finances nous l’annonce : notre prochaine déclaration fiscale sera vierge de toute référence, de toute indication.
Imagination et débrouillardise au pouvoir !

J’ai été ministre de la Fonction publique et pour ma part, j’ai toujours considéré qu’il s’agit d’un service AU public. Aujourd’hui encore, il me semble élémentaire que l’Administration aide le citoyen, lui facilite les démarches, et soit à son service.

Aujourd’hui, on  choisit l’art minimaliste, l’abstraction, le vide.

Déconcerté et sceptique, le contribuable qui est généralement bien brave, fera son possible. Quelques mois plus tard, les fonctionnaires à leur tour,  s’arracheront les cheveux ; ils vous enverront des courriers recommandés vous invitant à vérifier votre pensum ou à leur rendre visite.
Vous  devrez solliciter votre employeur pour obtenir l’autorisation de partir plus tôt pour aller quérir ledit recommandé, dans un improbable bureau de poste, déjà délocalisé dans la grande distribution.

Cette inique et absurde décision de l’Administration des Finances n’est rien d’autre qu’un scandale.

Lorsque l’on connait les erreurs déjà commises par cette administration (erreurs qui, par hasard sans doute, ne font que quelques lignes dans la presse, telle cette « négligence » qui a permis à Fortis d’épargner 107.114.33 € de TVA, sans recours possible), les contribuables ont de réelles raisons de s’inquiéter.

 

André Flahaut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *